Australie & terrorisme

Janvier 25th, 2005

Comme promis, je me met à parler de l'Australie en soit, dans la vie de tous les jours.
Je commence par un fait qui est à la mode ces derniers années dans le monde : le terrorisme.
Quel est le rapport entre le terrorisme et l'Australie ?
Well, pour nous Français, il nous semble lointain. L'Australie ayant un poids politique équivalent à la république Techque (malgré tout le bien que l'on peut penser de Vaclav Havel), on entend très rarement parler de l'Australie dans les médias français à part pour montrer des belles photographies de kangourous ou pour parler de leur politique immigrationniste d'un autre âge (cf l'histoire du bateau avec les réfugiés Afghans...). - Je reviendrais sur l'immigration en Australie dans un autre billet -
Cependant, ces dernières années, boostée par leur économie, l'Australie a décidé d'avancer ses quelques pions sur l'échiquier mondial. Ils ont négocié des traités de libre échange avec les pays asiatiques voisins mais aussi et surtout, depuis quelques semaines, obtenu un avec les Etats-unis (le second offert par les USA après celui avec le Canada). Depuis, ils ont offert un soutien actif aux guerres en Afghanistan et en Irak (même si la population australienne était à un très large niveau complétement contre).
Puis, le 12 octobre 2002, arrive l'attentat de Bali, station balnéraire d'Indonésie dans laquelle les Australiens ont pour habitude d'aller faire la fête. 202 personnes meurent dont 88 Australiens. L'Amérique a son 11 septembre, l'espagne aura son 11 avril et l'Australie a Bali. Le traumatisme est grand.
John Horward, le premier ministre australien, en profite pour se rapprocher de George W. Bush et pour lancer, à la manière des USA, un début de politique de terreur constante basée sur "Nous sommes en danger, le terroriste peut frapper n'importe où". Le commonwealth (le nom du gouvernement australien) fait distribué un petit paquet contenant brochure indiquant les manières de repérer les terroristes, ce qu'il faut faire en cas d'attaque chimique, ce qu'il faut garder comme denrées chez soit. Bref, le baratin paranoïaque classique.
Une partie de la population australienne n'apprecie pas particulièrement cette politique et le fait savoir en renvoyant le paquet en prenant soin de mettre un peu de farine dessus. (Rappellez vous, l'affaire américaine de l'Antrax n'est pas loin dans les esprits).
Cependant, l'Australie continue sa lutte antiterroriste ce qui lui vaut le privilège d'être cité par Ben Laden comme faisant parti des pays mécréants méritant d'être puni.
Leur participation à la guerre en Irak n'arrangeant pas les choses, le gouvernement fraichement réelu en rajoute une couche en diffusant des risques d'alerte à des moments clés comme le nouvel an à Sydney.
Je considère que le risque d'un attentat ici est quasi nul car l'impact politique étant faible et l'immigration assez pointilleuse à l'entrée sur le territoire bien que les précautions ici soient nuls : à l'Open d'Australie dimanche dernier, la sécurité était quasi inexistante ... J'aurais pu faire rentrer pleins de choses sans problème...
Voila ce qui est affiché dans les emplacements publicitaires. A coté, on peut trouver un texte explication sur "comment reconnaitre un terroriste ?"

Help protect Australia from Terrorism
Help protect Australia from Terrorism
Traduction (libre) :Aidez à protéger l'Australie du terrorisme
Chaque information aide
Si vous voyez quelque chose de suspect, appellez la ligne permanente de la sécurité nationale

Open d'Australie

Janvier 23rd, 2005

A moins d'être hermétique au sport ou de vivre dans une grotte, il est bien connu qu'en ce moment, à Melbourne, a lieu un des quatre tournois du Grand Chelem : l'open Australie. Etant à quelques kilomètres à vol d'oiseau, on se devait d'y aller au moins une journée.

Celà a donc été chose faite aujourd'hui dimanche. On a pris un Ground Pass qui pour 25 $AU (15 euros) permet d'accéder à tous les courts sauf le central. Coups de chance, Amélie Moresmo jouait aujourd'hui justement et en plus sur un autre court que le principal.
Pour patienter avant son match, on regarde un double messieurs : Wayne Black / Kevin Ullyett (du Zimbawe) contre Alex Calatrava / David Ferrer (Espagne). Toujours sympas à voir, les Espagnols se font détruire par les Zimbawiens : 7-6 6-2.

Arrive Amélie qui joue contre la Russe Evgenia Linetskaya, 18 ans. La Française n'aura aucun mal à se défaire de son adversaire par 6-2 6-4. Notre groupe l'aura tellement encouragé qu'elle nous remerciera deux fois par des signes sympas du support que l'on aura pu lui apporter. Sympas l'attitude. Tellement concentré sur son jeu et tellement décontracte et accessible en dehors...

Amélie Mauresmo
Amélie Mauresmo

Ensuite, on va sur un bien plus grand court. Le vodafone arena (à ce propos, la "mode" anglo-saxon de nommer les noms de stades selon le sponsor le plus important me fait toujours un peu bizarre), le premier match la jeune russe Maria Sharapova contre la moins jeune italienne Silvia Farina Elia, un match vraiment plaisant à voir et bien plus disputé que le score le laisse supposer (4-6 6-1 6-2).

Puis le match au sommet de la journée : le géant Russe Marat Safin contre le petit (1 m 66) Belge Oliver Rochus. Le match est super serré, très technique et remplis de magnifiques coups. Le public est à fond dans le match qui sera gagné sur les nerfs par un des meilleurs serveurs du terrain avec l'aide de 26 aces au court de ce match contre 3 de l'autre coté. Safin gagnera donc le match : 4-6 7-6 7-6 7-6 donc avec trois tie break avec en prime un joli énervemenet du futur vainqueur qui s'ensuivra pas la mort d'une pauvre raquette explosée sur le sol mais surtout contre le frigo.

Génial. Pour un premier tournois de tennis, je suis conquis et j'ai pas mal de fois pensé à mon frère qui aurait voulu être là.

Service Safin
Service Safin : 220 kilomètres/heure

En prime Melbourne by night
En prime : Melbourne By Night

Edit : quand je dis géant, c'est que Marat Safin mesure 1 m 95.

Sydney and NYE

Janvier 22nd, 2005

Je viens de mettre à jour mon carnet de voyage de la fin de notre séjour à Sydney pour la Saint Sylvestre et le début de l'année 2005.

Sydney
New Year Eve - Saint Sylvestre
Derniers jours

Sydney Harbor
Sydney Harbor
Feu NYE Sydney
Feu NYE

Soirée australienne

Janvier 22nd, 2005

Je ne veux pas faire le mec blasé par l'Australie mais comme je connaissais déjà le pays pour y avoir vécu 6 mois et ainsi découvert les particularités du pays, je n'en fais que peu part sur ce blog mais maintenant que je me rend compte que je pourrais parler plus de la vie de tous les jours ici et les petites choses qui font que l'Australie est ce qu'elle est. Et je compte bien faire des efforts là dessus.

Ainsi ce soir, j'ai fait une nouvelle expérience australienne pour moi. Le cinéma en plein air. Chez nous, en France (ou en Belgique pour mes quelques amis belges qui me lisent), les cinémas en plein air sont relativement rares et limité aux vacances.
Ici, dans le Royal Botanical Garden de Melbourne (je cherche un exemple parisien pour expliquer ce parc mais ils sont tellement ... "gindés" en France que c'est pas vraiment comparable), ont lieu pendant tout l'été, de Décembre à Mars un soir sur deux environs, des projections en plein air de films récents.
On avait donc prévu avec Tonio & Chantal (collègue et amis de mon père et moi) d'aller voir le film de ce soir - Ocean Twelve - et faire un petit picnic avant. J'y ai invité Laure (pas ma colloc mais une autre amie).

On arrive, déjà un mal fou à se garer (61 AU$ d'amende, j'avais pas vu que je suis garé sur une zone privilégiée), ensuite pleins de gens arrivent avec leurs poufs (les coussins hein), couvertures, glassières, etc. On fait la queue pendant 15 minutes environ pour voir une fille qui arrive devant nous et qui sort "ici, il y a encore environ 100 personnes dans la queue et il nous reste 100 tickets" ... Vu le monde partout, on abandonne et on va se faire quand le même le picnic prévu dans le parc. On aurait du s'en douter, le film a bonne réputation, le temps est vraiment bon et on est samedi... Enfin, ce fut une expérience de voir comment les australiens sont respectueux de ce parc et organisent sans complexe des soirées publiques comme celle-là.

La vue du parc
La vue du parc

La salle de cinéma
La salle de ciné

Carnet de voyage - whitsunday Islands

Janvier 21st, 2005

Presque un mois après, je viens de mettre online le récit de nos quelques jours sur ces superbes îles.
Plein de superbes photos et de paysages surréels.

Bientôt les photos sous-marines et le carnet à Sydney pour New Year Eve !!!

Airlie beach
La croisière aux Whitsundays Islands
Whitsunday - Day 2
Whitsunday - Day 3

Une déesse
Une déesse
Sylvestre le Skipper
Sylvestre le Skipper