Last week in Melbourne

Mars 2nd, 2006

Je viens de poser le pied à Melbourne. C'est la 6 ème fois que je fais la navette entre la France et l'Australie en moins de deux ans. Chaque arrivée à Melbourne me remplit d'un sentiment différent. L'excitation de la (re)découverte, le retour chez moi avec tout ce que ça implique... Cette fois encore, c'est un sentiment différent. J'ai en effet décidé depuis quelques mois que la page de ma vie a Melbourne devait se tourner, que c'est fini. Me revoila donc y revenant pour gérer la fin du bail de mon appartement. Pourtant, dans mon esprit, ma vie en Australie était finie. J'avais déjà tourné la page. Ainsi, revenir ici me fait prendre conscience de ce que je vais perdre. De ce que je n'aurais plus la chance de voir. A l'instant, dans le skybus rouge qui me ramène de l'aéroport, deux jeunes routards aussies de mon âge branchent une jeune allemande *Sandra* qui est en visa vacances travail ici. Ils se parlent comme ça. Ils se racontent leurs expériences vécues dans les semaines précédentes leurs vols pour Melbourne... Un autre mec, plus agé, intervient dans la discution quand un des jeunes parlent de ses recherches ("what kind of research are you doing ?". Le plus agé commence à discuter avec la fille en Allemand.
Ce coté pluriculturel et la facilité d'ouverture des gens va me manquer... Cette expérience est classique et courante en Australie. Ca me semble tellement loin de la station de Chatelet-les Halles.
Nocturne de Melbourne vue de Albert Park
Nocturne de Melbourne vue de Albert Park

Dans 5 jours, je quitte cette ville qui a été mon quotidien pendant presque deux années. Quand y reviendrais-je ?

Online checkin

Février 28th, 2006

Contre disant les prédictions de certains gourous de l'informatique (n'est ce pas Bill ?), Internet a facilité beaucoup de choses dans la vie de tous les jours.
Je l'avais déjà avec Cathay Pacific il y a quelques mois et je viens de le refaire avec Emirates. Sur leur site internet, on peut choisir ses places (17K et 36K sur les deux vols), ses repas quand on aime pas manger du poulet, indiquer son numéro de frequent flyer (je viens de voir que Emirates permet d'utiliser sa carte United Airlines, c'est le bon plan, ça m'évite une autre carte de fidélité), éviter de faire la queue... et elle est vraiment longue. Pays arabe oblige (no offence of course).
Ready pour les 20 heures de vol.
Online checkin
Online checkin

Sylvestre qui va commencé à peut être préparer ses affaires...

Quelques photos

Février 28th, 2006

Rien à voir avec l'Australie. Quelques photos de ma semaine dernière à Argentière.

Aiguille
Aiguille

Grand montets
Grand montets

Téléphérique
Téléphérique

Pic
Pic

Montagne
Montagne

 

Panoramique du mont blanc
Panoramique du mont blanc

Vallée de Chamonix
Vallée de Chamonix

Demain soir, je repars en Australie pour quelques semaines... Pour gérer mon déménagement (plus réellement, le cassage de mon bail, des contrats, reventes des meubles). Je reviendrais sur ce choix qui ne fut pas facile.

PS: Oui, j'aime les montagnes!

Mahomet s'invite en Australie

Février 14th, 2006

Non, je ne me lancerais pas dans le débat des caricatures. Par contre, Michael Leunig (cartooniste de The Age, Le journal du victoria) l'est fait contre sa volonté...

Rapide flashback :
L'affaire des caricatures bat son plein en Iran, pays chiite par excellence et ne proscrivant pas les représentations de leur profète. Un quotidien iranien lance un concours international de caricature sur l'holocauste des juifs pour montrer que la liberté d'expression doit aller dans les deux sens (bel exemple de la loi du Talion à peine disproportionné dans le retour...). Tout content, ils reçoivent deux premières caricatures. En plus, ça les arrange, ça vient pas d'un pays musulman mais de l'Australie. En plus d'un auteur avec un nom bien anglais.
Les caricatures sont, à priori, pas vraiment méchante :

Il s'agit d'une série de deux dessins. Sur le premier, intitulé Auschwitz 1942, on voit un juif, portant l'étoile de David et un baluchon, entrant dans le camp de concentration par un portail surmonté de l'inscription "le travail apporte la liberté".

Sur le second, intitulé Israël 2002, le même homme, portant cette fois un fusil, se dirige vers le portail de ce qui ressemble à un champ de bataille, avec l'inscription "la guerre apporte la paix".

Plus d'information sur la news du Monde (qui est en fait la dépêche de l'AFP).
Bref, tous les médias ont relayé (sans aucune vérification) les informations quant aux dessins de Michael Leunig mais voilà, certes ces dessins venaient bien d'Australie mais l'auteur n'est pas Mr Leunig.
Il demande expressement au journal iranien d'enlever le cartoon ainsi et surtout toutes références à son nom (ce qu'ils ont fait)... mais, les médias n'ayant pas pris le temps de vérifier l'information (c'est pas leur rôle pourtant ?), il se retrouve avec son nom trainé dans la boue. Il est bien connu que les démentis, c'est secondaire. Le web ne retienda que "ses" caricatures..

'I've been set up horribly', says Leunig

Immigration australienne

Février 7th, 2006

Oui, j'en parle souvent ... Je le sais mais c'est tellement nécessaire à l'Australie qu'il est difficile d'éluder ce point.

Nouveau record battu pour le pays :
Depuis les années 80, il n'y a jamais eu autant de personnes venues s'installer en Australie que durant l'année 2005. 128 740 individus sont venus s'installer en Australie. Ce qui fait 10 % de plus qu'en 2004. La dedans, on trouve 21 780 anglais sont deux fois plus nombreux à arriver l'année dernière qu'il y a 3 ans. Ce sont en pratique les seuls immigrants européens. Les trois quarts des immmigrés européens sont anglais... alors qu'après la guerre, 2 millions d'Européens ont débarqué pour la chasse aux kangourous.
Viennent après les Néo-zélandais (18 510), les Chinois (10 250) et les Indiens (9920)... J'ai malheureusement pas les chiffres pour les Français.

L'article considère ces chiffres comme sous estimant la réalité et casse une idée que l'immigration australienne serait plus dure... Notamment à cause du défunt parti One Nation (extrème droite australienne) dont Howard aurait repris une partie de leur programme.

That number has been steadily rising, suggesting the number of new migrants last year was about 175,000, twice as many as in the early Howard years, and suggesting business has won its fight for a big rise in skilled migration.

Traduction approximative :

Ce nombre [résident permanent] a été régulièrement augmenté, suggérant que le nombre de nouveaux migrants l'année dernière était d'environ 175 000, deux fois plus important qu'au début des années Howard [qui dirige le pays depuis, pffff, perpette]. Ce chiffre nous fait penser que l'économie a gagné son combat pour l'augmentation d'une immigration compétente [et donc sélective].

Plus d'infos