OpenCascade : How to make money with free software ?

Avril 11th, 2006

I wrote this article 6 mois ago. I was waiting for some stuffs around this. However, it is too late so I release it.

My main concern about free software as a way of doing business is "how do you make money out of it ?".
Unfortunatelly, I still don't see any solution ... Of course, it is possible by selling services, maintenance, help, more (costly) advanced version, side development (usually proprietary) but it is not doing money only on free software/development.

Let's me describe on of the solution that uses Opencascade, a former department of Matra.

They produces for a quite long time (about 10 years) a big project called "Open CASCADE". It is a framework used to modelise, visualise 3D models (and many other things that I hardly understand)... It has an aspect of gas factory ("Usine à gaz" as we say in French) because the size/age/complexity of the project. However, it is a very convenient way of doing 3D (many famous corporations use it).

At work, I am working on a project launched by the BRGM (Bureau de recherche géologique et minière ... the equivalent of the french CNRS but for earth sciences) about 10 years ago. The aim of the project is to provide to geologists and geophysists a way of representing the underground. The corporation where I work is doing the work of adding new features, packaging and selling the software. For this project, we use Opencascade.

My work on this project was to provide a visualisation of drillholes in a 3D space (holes that are dug in the ground to get the geological structure of the underground). Basically, I was supposed to represent a (drunk) worm hole from a serie of points.
I tried many way (from the ugliest to the sharpest) but I found some problems with my favorite. When I used too much points, the framework start to reject me (technical description is following my message). As I don't like when a software rejects me, I spent time one this issue (I thought that it was my fault because it is a quite basic feature in the software). I finally successed to isolate the issue and send a kind of SOS/bug report to someone at OpenCascade.
This request cost us 2 units of support from our contract.

Then, one week after, they get back to us with a "There is a bug in Pipe algorithm.". OK, cool. I was a bit proud to find a bug in this kind of big software (for the courageus/crazy, the reason of the bug is : "This bug is caused by complex structure of the curve approximated from 14 (15) points (some discontinuities of derivatives of high levels). Such structure of the curve causes turbulence of the local coordinate system of section along the curve. That is why the algorithm can not build a pipe where the section is orthogonal to the curve in each point all along the curve.", obvious no ?). However, I was expecting a small patch which will fix the issue and a "thank for the bug report". Instead of this, I saw :

The bug fix production can be started after your confirmation.
Please note that the standard price of a query is 15 units of your support program.

OK, now, I know how they make cash (at least a part of it).
You submit what you think to be a bug, it costs you 2 units. They confirm that is a bug, you have to pay 15 units to get the fix. Otherwise, you have to wait for the new release planned whenitwillbeready.
I am not saying it is a bad solution (and I do understand why they do that ... it is called support) but it could be more respectful for the user who spent many time to isolate a bug and report it and consequently helped to improve their software...
(For their defense, they provided me a workaround for my issue).

Lire la suite »

Quid de mon blog ?

Avril 8th, 2006

Je me posais la question. De retour en France, ce blog n'a plus vraiment raison d'être. Cependant, j'ai toujours plein de choses à raconter. Tellement de photos qui devraient être ailleurs que dans un répertoire de mon disque dur. Des anecdotes à partager...
Entrée dans le temple
Entrée dans le temple

A défaut de continuer à raconter mes aventures en Australie, je vais toujours à suivre l'activité de ce pays, publier les photos de mes voyages (Thaïlande, Namibie, Australie, Croatie, Canada...), etc.
Et pour d'autres, continuer des articles sur l'informatique.
Eléphant
Eléphant

Bref, keep in touch !

Bangkok Express

Avril 4th, 2006

La semaine passée fut bien agitée. Nous (Thomas, Alleen son amie et moi) sommes allés dans le nord montagueux de la Thaïlande à Chiang Mai. Nous avons bravé l'agitation, certe bien moindre que Bangkok, de la ville, trekké dans les montagnes environnantes, dormi dans un village tribal privé de presque tout, croisé un joli serpent vert fluo, galéré à comprendre l'anglais de notre guide thaï, monté à dos d'éléphant, parti à l'assaut des éléments sur notre raft en bamboo...
Temple de Chiang Mai
Temple de Chiang Mai

Je suis bien arrivé sur Paris après un voyage *un peu* agité. Départ à 4 heures du mat de Bangkok avec 45 minutes de retard; ce qui me fait manquer ma correspondance pour Paris, queue pour obtenir un changement pour le vol pour Paris 8 heures après, changement de billet pour le vol Air France de seulement 4 heures après, coups de téléphone pour prévenir, interprete français/anglais pour un Guinéen qui va en Chine mais sans connaitre la ville de destination, non arrivée de mes bagages (qui viennent seulement d'arriver avec pas mal de trucs manquants et l'embouchure de mon nouveau didgeridoo disparu).

Bref, un retour qui aurait pu se passer de manière plus limpide. Maintenant, je vais tester le service client de Air France pour les remboursements...
Causette thaïlandaise
Causette thaïlandaise

J'ai pas pour habitude de commenter les photos mais je fais exception pour celle-ci. La jeune fille sur la photo au dessus a une expression tellement déprimante. Elle vend les colliers qu'elle tient dans ses mains pour 20 baths (0.4 euros). Elle se pose à coté des gens qui mangent et reste, avec ce regard, à regarder les gens manger pendant 2 ou 3 minutes et, si elle n'a pas réussi sa vente, se positionne de l'autre coté de la table pour être vue par l'autre personne. Elle est loin d'être la seule à faire ces ventes mais c'est la seule à avoir l'air si triste.

Ces derniers jours

Mars 28th, 2006

Ces deux derniers jours n'ont pas été vraiment sexy. Je suis toujours chez Thomas dans son appartement bien sympas à Bangkok. Je bosse sur des projets perso que je dois finir bientôt et j'ai commencé à me consacrer à la recherche d'emplois sur Paris. Une chance pour moi, le marché est bon, j'ai un profil relativement atypique et des compétences recherchés, plutôt pas trop mauvais donc je reçois pas mal d'offres d'emplois bien intéressantes. Le tout (et le plus dur) va être de trouver le boulot qui me plait ! Donc si des recruteurs passent par là : http://sylvestre.ledru.info/CV_sylvestre_LEDRU_detail.htm !

Petit retour sur le précédent week end à Khao Sam Roi Yot.

Retour à la ferme
Retour à la ferme

Couché de soleil Thaï
Couché de soleil Thaï

Khao Sam Roi Yot est un parc qui se trouve à environ 300 kilomètres de Bangkok (soit 4/5 heures vu le trafic sur les routes Thaïlandaises). Il a été déclaré parc naturel il y a environ 40 ans. Il tient son nom de parc des 300 sommets au grand nombre de petites montagnes qui jaillissent de la terre et qui pointent jusqu'à 650 mètres. Le reste du parc est utilisé par des retenues d'eaux/étangs pour l'élevage des crevettes.
Dominé !
Dominé !

Sans raison apparente, ce parc n'apparait pas dans les guides touristiques; ce qui nous arrange; on évite ainsi les nuées de touristes. Les Thaïs seront surpris de voir des étrangers ici. On entendra plusieurs fois le mot "Farang" qui veut dire étranger (et français accessoirement) et Thomas et Marie-Laure pourront pratiquer (avec succès je l'avoue) leur thaï de débutant...

Les iles
Les iles

Du point de vue
Du point de vue

Palmier
Palmier

Singe
Singe

Outre le fait que les montagnes plongent dans la mer (pour donner des îles à la manière des Whitsundays Islands dans le Queensland australien), le parc est célèbre pour les énormes caves qui ont été creusées par l'érosion dont une qui contient en son sein un temple. Les trois caves que l'on aura pu visiter son toutes les trois bien différentes mais se rejoignent dans leurs dimensions majestueuses (quelques kilomètres de long pour la plus grande et plus d'une centaine (130) de mètres pour la plus profonde -Phraya Nakhon-).

Cascade fossile


fossile

L'aventure


re

Une entrée


ée

Phraya Nakhon


akhon

Khao Sam Roi Yot National Park

Mars 26th, 2006

Weekend réussi à Khao Sam Roi Yot (parc des 300 sommets). Trop claqué pour en parler en détail sur mon blog. Visite du parc toute la journée, retour sur Bangkok dans la soirée, concert ensuite et massage des pieds. Excellente journée mais creuvante.

Pour le plaisir, une petite photo insolite :
Monkey waiting
Monkey waiting