Accueil
Recits de voyages
Photos et vie courante
J'aime / J'aime pas
Liens
Contact
FranÁais Nederlands
Whitsunday - Day 2
28/12/2004

7 h - Levé aux aurores, pas tellement le choix de toutes les manières vu la promiscuité et le bruit des toilettes.

Après le petit déjeuner, Benny nous emmène faire de la grimpette sur un des sommets auprès duquel on a passé la nuit. S'y trouve une grotte avec des peintures aborigènes (non datées). Il nous raconte que ces peintures ont été vandalisées il y a quelques années par des jeunes bourrés. Une bonne partie de ce qui existe actuellement est l'oeuvre d'un aborigène venu reconstituer l'esprit des anciennes peintures.
 
Chemin
 
Végétation
 
Baie & bateau
 
 
La pose
 
Retour à la nage
 



La balade est sympas. La végétation assez sec malgré la proximité de la mer - le soleil devant taper fortement à longueur d'année. Ca monte assez dur. On arrive aux peintures. Comme d'habitude avec l'art aborigène, je n'y comprend rien. On continue donc la balade qui nous permet d'accèder à de beaux points de vue sur notre bateau.

On retourne sur le bateau, on lève l'ancre direction la mer. On allume le moteur (j'aurais aimé dire que l'on lève la grand voile mais le vent est tellement faible que ça aurait été peine perdue).
Je commence à discuter avec Reece, le skipper. Il me demande ce que j'ai pensé des peintures, je debouille une connerie comme quoi j'ai du mal à comprendre leur art.
Il me pose alors quelques questions :
- quels étaient les plus gros problèmes auquels ils étaient confontrés à l'époque ?
Les méduses et le froid. (Je suis pas totalement convaincu par ce dernier, la dernière période glacière remontant à bien loin même si il est prouvé qu'ils sont ici depuis 40 000 ans).
Et en repenssant aux peintures que j'ai pu voir au dessus, il est vrai que certaines me font clairement penser à un dessin d'une méduse stylisée et l'autre à des raquettes pour marcher sur la neige.

Reece nous sort de la baie. Une fois sortie de celle-ci, il me regarde et me demande "you want to drive" ? Sureeeeeeeee !!
Il m'explique super rapidement comme ça marche, demande à Yifan si je conduit bien ma voiture et il me laisse seul piloter le bateau. Au début, je suis un peu décontenancé au début de piloter quelque chose d'aussi gros surtout aussi brusquement. De plus, je m'attendais à faire de la figuration : juste garder le cap. En fait, j'aurais piloté le bateau pendant environ une heure et demi et j'aurais eu à tourner pas mal de fois. Vraiment super sympas et agréable !!!
 
Le pilote
 
Fière le pilote !
 
Carte 3
 



Je nous emm√®ne √† WhiteHaven Beach. Le clou de ces √ģles et accessoirement le seul point o√Ļ l'√©quipe va √† chaque fois (h√© oui, ils nous apprenent qu'ils font jamais deux fois le m√™me trajet... Ils deviendraient fous disent-ils). Donc cette plage est une plage de sable blanc. De silicone pour √™tre plus pr√©cis (comme √† Fraser Island). Elle est superbe. Un bonheur pour les yeux. On va se baigner. L'eau est transparente et chaud. On y verra de gros poissons nageant dans peu d'eau. Super.
Ensuite, on va faire les cons avec les autres personnes du groupe. Une pyramide humaine de 4 étages. Yifan de part son passé de gymnaste (hmhm) gagnera le droit d'aller en haut de celle-ci ! :D


La plage ...

 
Une déesse au paradis
 
La plage
 



Ensuite, avant de retourner au bateau, arrêt obligatoire en haut d'une coline surplombant la plage. A cette endroit, on peut tout voir le coin. Génial ! On comprend pourquoi elle est qualifié de "une des plus belle plage du monde". On y voit une grande quantité de raies depuis le lookout...


Panoramique de rêve...

 
Whitehaven beach
 



Après toutes ces émotions, on retourne sur le bateau manger un truc puis on repart pour d'autres aventures.
On s'en va Hasteword Island o√Ļ l'on fait une pause snorkelling sur des r√©cifs qui longue la plage de sable blanc...
 
La plage
 
Carte 4
 



Nous longeons à la nage la plage pour admirer les corraux et les quelques poissons. On y verra même des clowns fish (ou anémone fish) et une grande belle saule.
On s'arrête sur la plage de sable blanc pour se reposer un peu et bronzer cramer. On retourne ensuite à la mer pour encore une fois admirer les poissons. Je me retrouvez nez à nez avec le tueur de ces eaux ...
Non pas un requin ... Plus meutrier : une méduse. Aucune idée si elle est mortelle ou pas mais je décide de faire demi-tour.
On nage encore un peu avec Yifan sans se rendre compte que l'on s'éloigne de plus en plus du bateau... Le retour sera un peu long et Benny viendra nous chercher en zodiac à quelques dizaines de mètres du bateau (heureusement car Yifan venait de se retrouver nez à nez avec une méduse et avait un peu les pétoches).

Après tous ces efforts et le bonheur d'être ici, la miss fait une sieste sur la voile avant (jusqu'à ce qu'elle se fasse virer lorsque l'on aura priviligera le moteur pour la voile). Le vent s'étant un peu levé, on lêve une nouvelle voile et Reece nous initie à la difficulté de manoeuvrer un bateau comme celui ci avec la voile levée (la monter face au vent, changer la voile avant en fonction de la provenance du vent ...)
 
Ma marmotte
 
Ca bouge !
 
La voile qui monte
 
 
Ca commence à pencher
 
Couché de soleil
 
Carte 5
 



Une fois la voile mont√©e et la force du vent (m√™me faible) exer√ßant une certaine pression dessus, le bateau penche (cette fois) l√©g√®rement. Bateau garr√© apr√®s un super cr√©neau r√©ussit. Yifan ayant pris un m√©chant coup de soleil sur le crane, le bateau bougeant beaucoup √† cause des vagues et √©tant donc bien HS, on ne fait pas long feu. La soir√©e toge romaine organis√© par la cuisto ayant fait un beau flop, on s'en va dormir assez t√īt. Et heureusement, on ne se reveillera pas malgr√© les vagues et le putain de moteur des toilettes...

Laisser un commentaire