Accueil
Recits de voyages
Photos et vie courante
J'aime / J'aime pas
Liens
Contact
FranÁais Nederlands
La croisière aux Whitsundays Islands
27/12/2004

Après avoir déposé nos affaires pour les trois jours, on s'en va prendre le bus qui va nous enmener au port pour 3 jours de folies.
Un problème électrique nous empêche de monter immédiatement à bord, le temps sera donc occupé à expliquer la vie sur le bateau, les consignes de sécurité, etc.
On apprend que pour vider (flushé) les toilettes, il faut appuyer sur un bouton pendant 30 secondes pour activer le moteur pour aller jusqu'au réservoir (ça a une importance)...
On fait aussi connaissance avec les gens, chacun se présentant. Sur les 16 apprentis marin, environ une dizaine sont allemands, une américaine et un galois (ensemble), deux suisses et un de Hong-Kong. Sur les 4 personnes de l'équipage, 2 australiens, une australienne et un américain.

Une fois le bateau réparé, on fait la découverte du British Defender. Un Ancien yacht de compétition reconverti dans le tourisme de 83 pieds (25 mètres) de long, capable d'accueillir jusqu'à 26 passagers (donc on ne sera pas trop serré) et 4 équipiers. En temps de compétition, il faut environ 22 personnes pour manoeuvrer un tel monstre.
 
Bristish Defender
 
Le "lit"
 
Le bateau à l'intérieur
 
 
Encore le bateau
 



Après une heure d'attente, le contretemps mécanique est réparé et nous pouvons enfin partir. Nous quittons le port à l'aide du moteur mais rapidement l'équipage nous demande de monter la voile histoire de nous montrer comment ça marche. Enfin, je saisis pourquoi l'on voit des gens tourner des manivelles comme des cinglés et surtout la difficulté de l'opération !!!
En fait, les quatres élements centraux à tourner servent à tirer ou relacher les différents cordages pour déplacer, monter ou descendre les voiles.
Les premières manoeuvres se font pleines de bonne humeur et tout le monde met la main à la patte.

Donc pour expliquer ce que sont les Whitsunday Island, c'est une s√©rie d'√ģles (73 si ma m√©moire est bonne) qui sont plus part abrutes et qui sont l'extension d'une chaine de montagnes qui plongent dans la mer (comme disait un gars du staff, si tu pouvais ass√®cher tout √ßa, tu verrais des montagnes partout en dessous).

On vogue pendant quelques heures pour atteindre l'√ģle la plus au nord - Hayman Island. On s'arr√™te √† "blue pearl bay", ce nom charmeur cache un endroit tout aussi magnifique : des coreaux de toute beaut√© mais surtout pl√©tore de poissons... Encore une fois des tonnes de poissons diff√©rents : Yellow Tails, des Elvis (les √©normes poissons), etc.
Je sens Yifan crispée au début. L'eau n'est pas son élément et c'est la première fois qu'elle fait du snorkelling (plongée masque/tuba) et entouré par des centaines de poissons dont des gros poissons (60/70 centimètres de long pour les Napoléons) mais elle s'y fait rapidement et prend du plaisir à nager dans cet environnement surréaliste.
Benny - le gars chargé de nous amener en bateau à moteur et chargé de la sécurité - balancera plusieurs fois du pain dans l'eau ce qui aura pour effet de rameter tous les poissons autour de nous !!

 
Blue Perl Bay
 
Les autres bateaux
 
La belle en combinaison
 
 
Partie 1 du trajet
 



On revient sur le bateau et on repart cette fois √† l'aide du moteur (pas assez de vent). On se dirige vers un bras de mer o√Ļ l'on largera l'ancre pour y passer la nuit. Arriv√© √† l'endroit, l'am√©ricaine et moi demandont si on peut aller se baigner : "sure mate". Yifan se motive rapidement. Comme d'hab, je suis le premier √† l'eau (toujours avec la combi). On nage un peu avec Yifan jusqu'au moment o√Ļ l'on ne voit plus personne sur le bateau. Tout le monde est pass√© de l'autre cot√©. Je demande pourquoi. J'obtiens une r√©ponse magique : "There are some dolphins". On se dirige donc de l'autre cot√© du bateau et on envoit au loin. Ils passeront √† 10/20 de m√®tres de nous alors que l'on √©tait dans l'eau !!! Malheureusement, c'est un mod√®le de dauphin un peu timide et donc ils ne viendront pas jouer avec nous...
 
Partie 2
 
Cheveux au vent...
 
Ile
 
 
La baie
 
Bateau pirate !
 
Sulphur-crested Cockatoo
 
 
La BA de Yifan
 



On remonte sur le bateau et Gill, la cuisto du bateau nous a préparé des chips mexicaines avec plein de fromages et de guacamole. Un délice. Sulphur-crested Cockatoo, par l'odeur alleché, s'en vint quémander une chip. Et comme son ramage se rapportait à son plumage, nous lui en avons offert. Ensuite, petite glande sur le pont du bateau à regarder le ciel, à discuter avec les gens ... Puis dodo vers minuit pour une nuit qui s'avera assez pénible. Notre couchette se trouvant à coté des toilettes, le système stupide des 30 secondes pour actionner la pompe nous reveillera de nombreuses fois quand ça ne sera pas les Australiens discutants à la CB à 4/5 heures du mat... Enfin, ça aurait pu être pire !

Laisser un commentaire