Accueil
Recits de voyages
Photos et vie courante
J'aime / J'aime pas
Liens
Contact
Français Nederlands
Great Ocean Road - le retour
21/12/2004

Ma copine - Yifan (prénom d'origine chinoise, tout comme elle) - arrivée de France pour (seulement) 2 semaines, je me devais de lui faire découvrir quelques visages de l'Australie. Etant à Melbourne, une des choses à absolument faire est la Great Ocean Road (La super route de l'ocean) que j'avais déjà parcouru avec mon cousin il y a plus de deux ans maintenant.
Ma colloc, Laure et son copain, François voulant partir aussi avec nous, on se lance dans la recherche d'une voiture de location pas trop cher ... jusqu'à ce que mon patron, Des, me dise qu'il veut bien nous préter sa voiture. Une belle berline avec tout ce qu'il faut : cruise control, air conditionné, CD, etc. Bref, une bonne nouvelle d'autant plus qu'elle est vraiment agréable à conduire et spacieuse...

- Ayant déjà décris une bonne partie de la Great Ocean Road dans un message précédent sur mon carnet, je ne m'étenderais que moins dessus. -

DĂ©part le mardi matin. Je trace la route jusqu'Ă  Geelong puis Torquay pendant qu'une partie de l'Ă©quipe dort (ils ont pas l'habitude du matin Laure & François). Filles obliges, on fait un stop Ă  Surfcity : Une sĂ©rie de magasin de fringes de surf Quiksilver, Roxy, Rip Curl ... Petit repas et direction Bells Beach. LA plage de surfeur du sud ouest de Melbourne. A la diffĂ©rence de la fois prĂ©cĂ©dente, cette fois, c'est l'Ă©tĂ©. Ainsi, vĂȘtus de nos beaux maillots de bain, François & moi, tĂ©mĂ©raires devant l'Ă©ternel, nous allons nous affronter la froideur de l'eau pour confirmer ce que l'on savait dĂ©jĂ  : la mer australienne, au sud, c'est froid !
Enfin, ça ne nous empĂȘchera pas de rester quelques dizaines de minutes jusqu'Ă  ce que Francois me regarde avec une tĂȘte bizarre en me disant "j'ai touchĂ© quelque chose de visqueux". Je me relĂȘve donc en pensant reposer mes pieds sur le sol mais je touche aussi quelque chose de visqueu. Je le dis Ă  François et ni une ni deux, on trace vers la plage (tĂ©mĂ©raires mais pas suicidaires). En remontant sur la route, on verra un panneau indiquant qu'il y a beaucoup de grands poulpes dans ce coin ...
 
Bells Beach l'été
 
Les vagues de Bells Beach
 




SĂ©chĂ©s pour les hommes et bronzĂ©es pour les filles (pour Yifan, il y a du boulot, l'hiver français n'aidant pas. - DĂ©solĂ© chĂ©rie -) Je les emmĂšne Ă  Anglesea pour voir le terrain de Golf oĂč les kangorous se baladent en libertĂ© (Ă  faire sur la Great Ocean Road) entre les golfeurs. Petite inquiĂ©tude en arrivant car l'on voit un panneau indiquant qu'il est interdit de se balader sur le golf si on est pas des joueurs. Heureusement une autre partie "public" est autorisĂ© aux touristes qui n'ont rien Ă  faire du golf mais qui ne viennent que pour les marsupiaux. Et ils sont bien au rendez-vous. Toujours un bon nombre de ces animaux se baladant entre les bunkers, les greens, etc.
Yifan est ravie de les dĂ©couvrir ainsi, pour la premiĂšre fois, de plus dans la "nature". Un car de touriste Ă©tant arrivĂ© en mĂȘme temps que nous, on leur fait peur. Sauf Ă  un bĂ©bĂ© roo que l'on croit malade tant il reste allongĂ© comme un glandeur quand nous nous rapprochons. Il le laissera approcher et viendra mĂȘme au prĂšs de Yifan et moi (pour voir si nous avions Ă  manger pour lui).
 
L'armée de roos
 
Le bébé roo
 
Sylvestre à coté du roo
 





Retour sur la route jusqu'au phare de jesaispluscomment oĂč l'on commence Ă  voir les paysages qui sont caractĂ©ristiques de le GOR : de larges falaises donnant sur une mer magnifique...
 
Falaise
 
Rocher
 
Le phare
 




Mine de rien, avec toute la route, l'arrĂȘt plage, reroute, les pauses en tout genre, il se fait tard. On fait un stop sanitaire - chocolat chaud & cafĂ©. Puis on part Ă  la recherche d'un endroit pour dormir. On trouvera rapidement un backpacker un peu root (personne a la rĂ©ception, il faut appeller un mec qui nous dit oĂč l'on peut aller). Plus pas mal le rapport qualitĂ© prix (60 AU$ la nuit pour une chambre double).
[D]
AprĂšs une petite siĂšste, on s'en va au restaurant de fruits de mer. Celui-ci donne sur une jetĂ©e oĂč masse de pĂȘcheurs tentent leur chance...
Yifan et moi nous nous commandons deux plats à partager. Un plateau de fruit de mer. Ce dernier sera servi avec des ... frites... ainsi que du poisson fri. Avec le crabe, gambas et crevettes, ca fait un peu tùche pour moi breton... L'héritage britanique du Fish and Chips. Cependant, celà reste délicieux.
Bien repus, nous retournons Ă  notre backpacker pour dormir.

Laisser un commentaire