Accueil
Recits de voyages
Photos et vie courante
J'aime / J'aime pas
Liens
Contact
Français Nederlands
Day 6 - Uluru & Kata Tjuta
29/03/2005

Pour notre dernière journée entière de ce périple, bien moins de kilomètres en voiture mais plus à pied.
Comme d'habitude, réveil avant le coq pour voir le levé de soleil sur Uluru. Pour faire original, on va voir le levé de soleil juste à coté. On n'a pas la vue globale (ça sera pour le lendemain) mais on est très proche du rocher. Tout aussi prenant que la veille mais dans une palette de couleur encore différente.
Je laisse les photos parler d'elles même.
 
Uluru et la lune
 
Uluru et la lune
 



On va chercher de l'eau et on va faire le tour du rocher ... Une bonne balade quand on sait que ça fait presque 10 kilomètres (9 et des poussières).

La relation par rapport à ce rocher est particulière, ce rocher est un grand symbole dans la culture de certains tribus aborigènes. Elle est pour elle une église à part entière. Quand on voit ce rocher au milieu du désert, on comprend que ça revet une symbolique mythisque. Moi même, pourtant un grand pragmatique, je suis touché par la beauté des lieux et par le coté surréel. Il y a toujours été clair que je ne monterais pas en haut de ce rocher par respect pour le peuple aborigène. Ce dernier préférant ne pas voir de gens dessus. Les raisons avancés sont variées : culpabilité lorsque des gens meurent pendant la montée, réservé aux jeunes hommes, équivalent d'un autel dans une église. On ne sait pourtant pas vraiment pourquoi ils ne l'interdisent pas réellement... (trop touristique ?). Certains endroit de Uluru ne doivent pas non plus être pris en photos. Interdiction que l'on respectera.
Bref, ce lieu a vraiment un coté enchanteur...
 
Coté est
 
Les "cicatrices" de Uluru
 
.
 
 
La "cascade"
 
..
 
Piste noir ?
 
 
Bulbes
 
Arbre
 




De plus, on a tous vu le rocher en photo avant, on a tous l'impression de le connaitre. Cependant, la photo ne peut jamais transmettre le poids et la présence des choses. Ici, Uluru est ominiprésent. Par sa couleur, ses falaises mais surtout par sa hauteur (300 mètres de hauteur).


Sa majesté Uluru ...




De près ...


On finit le tour conquis. On retourne a Yulara pour différentes choses :
- nettoyer la voiture (merci à vous 3 à propos)
- faire une sieste pour certains (tous sauf moi en fait)
- pourvoir graver mes photos (Phil a son portable mais son graveur merde)
- manger

A 15 h 30, toutes ces opérations sont finies. Je les motive pour tracer vers Kata Tjuta ("tu as pris quoi comme drogues ?" me demandent-il pour comprendre ma forme. Rien maman, t'inquiéte pas, c'est juste que ça fait des années que j'attendais de voir Kata Tjuta et ça me motive). J'essaye de les motiver dans la voiture pour m'accompagner pour la balade de 3/4 heures dans Kata Tjuta. Malheureusement, ils sont tellement claqués que personne ne se décidera ... D'autant plus que la nuit étant noire, il faut que je revienne que la nuit soit tombée (de la rando de nuit, bof, j'ai pas envie d'essayer).
 
Route vers les olgas
 





Les olgas et Uluru au fond à droite

Après un lookout qui permet de bien voir les Olgas et Uluru, je me prépare à partir (eau, beaucoup d'eau) et, bonne nouvelle, Nicolas change d'avis et décide de me suivre ce qui me fait plaisir et me soulage en même temps. En plus d'être adorable, il est un bon marcheur et je sais que je peux compter sur lui pour faire la balade rapidement tout en profitant.
Hé bien, je dois avouer que je n'ai pas regretté une seule seconde de l'avoir faite. Cette balade permet de faire le tour des Olgas par l'intérieur. Après une petite demi-heure de marche, on arrive dans une vallée donc les flans sont les bulbes des olgas (grosso modo la même textures que Uluru), s'en suit alors une belle montée. On regarde derrière nous, superbe vue, puissante, grandiose. On finit la montée et le paysage est encore plus superbe. Une forêt entouré par les olgas. wahou. Rien que pour ça, ça valait les 6 jours !!!
 
Sur le chemin
 
La vallée
 
Un bout de Paradis
 
 
Une photo de folie
 



On descend ensuite dans ce coin de paradis. Le champs de vue s'agrandit et laisse apparaitre d'autres bulbes tout aussi joli. Ca renforce l'impression d'être au milieu de quelque chose d'unique.
 
Les bulbes
 
.
 
Nuages
 
 
Arbre
 





Les olgas de l'intérieur



Regardez l'arbre pour l'échelle - à sa droite
on peut voir Nico

Un kangourou croisé, on croise encore des points de vue superbes et la balade se termine. 2 heures pour faire ce qui était prévu de faire en 3/4 heures. Pas mal ! On a bien tracé et on arrive pil poil pour voir le couché de soleil sur la face des Olgas. Right on time. On se balade un peu dans la forêt et on est litéralement agressé par les mouches mais la couleur changeante nous les fait oublier.
 
Nicolas et les mouches
 
Mouches sur le chapeau
 
.
 
 
Lumière du soir
 
Couché
 



On marche 4/5 kilomètres avec Nico pour retrouver les autres que l'on croisera sur la route juste avant d'arriver au point de rendez vous.

Je prend le volant pour aller jusqu'à Yulara. Sur la route, je vois les warnings d'une voiture. Je m'arrête pour proposer de l'aide. Le mec est un aborigène. Il me demande si j'ai pas un pneu en rab (non, pas vraiment, on prend l'avion demain matin tôt). On s'arrête pourtant pour les aider. Phil l'aide à regonfler son pneu et on discute avec le reste (ils doivent être 6 dans une voiture tas de boue). Une cata cette voiture.
On leur donne notre réservoir d'eau, une lampe torche et deux/trois conneries. Ils en ont visiblement bien plus besoin que nous. Ils nous montrent un Moloch, lézard à pointe. Lézard dont on avait parlé dans la voiture la veille et dont on espérait croiser le bout de son nez. Un ranger s'arrête dans son beau 4x4. Les aborigènes nous disent qu'il est de la "famille" (même ils sont pas vraiment démonstratifs avec lui). Un faux départ avec un pneu mal regonflé, un second regonflage de pneu et on se sépare. Le ranger nous dira "Thanks for that".
 
Julie et l'aborigène
 
Moloch
 
Phil et son pneu
 
 
Moloch de profile
 



Comblé par cette rencontre imprévue et changeante des rapports blancs/aborigènes que l'on peut voir (trop) souvent, on retourne la tête plein de souvenirs à Yulara. On décide de se payer un petit restaurant pour le départ : hamburger à la viande de kangourou avec une VB fraiche. Autant dire un repas de dieu.

Compteur de la voiture :

Départ de Yulara (Uluru) : 2760 kms
Arrivée à Yulara (même endroit que le matin) : 2912 kms

Soit 152 kilomètres dans la journée (donc la journée avec le moins de voiture)

Mais 10+7,4+4,5= 22 kilomètres de marche.

Laisser un commentaire
 
This website uses MonCarnet version 0.3.