Page

Mars 7th, 2006

Une page de ma vie se tourne. Il y a quelques heures, j'ai rendu les clés de l'appartement 201 au 598 Saint Kilda Road. Appartement qui a été le coeur de la vie française à Melbourne pendant presque 2 ans. Pendant les heures consacrées à ranger l'appartement, je pensais aux nombreuses personnes (40, 50, 70 ?) qui sont passés, vécu, amusés, partagés leurs expériences... Des sourires et du rire des deux Laure, des deux Julie, Phil, Yann, Jérémies, Marion, les Nicolas, Hélène... Ces gens avec qui
j'ai tant partagé. Une auberge australienne qui n'a pas à rougir (bien au contraire) de la comparaison avec l'ambiance dessinée dans le film.

Heureusement, cette page se termine entouré par trois amis avec qui j'ai tant partagé... Gaetan, Julie et Nicolas. Ces trois amis qui me comprennent m'ont aidé et permis de tenir ces derniers jours qui furent éprouvant.
Je me rend compte de ce que m'a apporté cette expérience. Une meilleure connaissance de mes forces, de mes faiblesses, de ce que je veux faire (ou ne pas faire) de ma vie, comment je veux la mener. Un tel voyage est, à mon avis, la meilleure manière de réaliser une introspection et surtout de vivre sa vie...
Mais ça, on ne le réalise que lorsqu'on le vit.

Déménagement

Mars 7th, 2006

Je loue un trois pièce à Melbourne situé entre la city, Prahran et Saint Kilda. Comme je gérais une collocation, tous les meubles m'appartiennent. C'est sympas mais relativement couteux. Surtout qu'en les achetant, j'avais en tête que je devrais en faire quelque chose à mon retour (les vendre par exemple). M'y voila. Devant vendre tous les meubles, tout l'équipement. Officiellement, je reviens juste pour ça, je pensais avoir un plan avec des amis qui tiennent un backpacker (auberge de jeunesse) sur Melbourne mais ça m'a l'air bien compromis mais ma motivation me faisant défaut, j'ai décidé brader tout ça pour pouvoir profiter de l'Australie encore une fois.
Ainsi, hier, Gaetan et moi sommes donc allé faire le tour des "second hands". Grosso modo les dépots ventes qui rachètent cash. Quand pour les meubles ça a l'air plus problématique, pour l'électroménager, c'est beaucoup plus simple. Les trois boutiques visitées sont intéressé par mon matos. Je les rappelle après pour indiquer les modèles. La première me dira que ma machine à laver ne vaut pas plus de 20$ et mon frigo 100$. L'autre me dit 300$ pour les deux.
Je conviens d'un rendez vous avec le second vers 14 heure. Le premier doit confirmer plus tard. Ce matin, il me confirme qu'il passe tôt (j'essaye de repousser vu qu'il propose un mauvais prix). Pas de chance, il est dans le coin et passe immédiatement. Au final, ça se passe bien. Il est intéressé en plus par la télé, la chaine et le lecteur DVD. On convient d'un 400$ pour le tout. J'essaye de prevenir l'autre. Ca répond pas. Tant pis, il doit confirmer avant de venir. Je lui dirais à ce moment là.
Pas de chance, il passe directement. Je lui ai dit que je suis désolé mais que j'ai déjà conclu un deal. Bien énervé, je le sens près à m'en coller une, que je l'ai dérangé le week end. Quand on voit qu'il ressemble à Vin Diesel (1), ça fait peur. Après m'être fait traité de stupide, il me dit de rentrer chez moi (j'étais dans le couloir, ça tombe bien, c'est pas loin).

Enfin, maintenant, il me faut vendre tous les meubles (déjà un de vendu, il me reste plus que deux bureaux, 3 sofas, un canapé, un fauteuil, une table, 4 chaises, un lit double, une étagère, une table basse, une table de nuit, un matelat, tout le nécessaire à une cuisine moderne australienne, des draps, des couvertures, du matos de camping).

(1) voila à quoi il ressemble :


Boire et fumer

Mars 4th, 2006

Depuis 3 jours (1er mars 2006), il est interdit de fumer et de boire dans les transports en commun de Melbourne. Pour nous les Français à Melbourne, c'est une surprise ! C'était autorisé auparavant ?! On a beau cherché dans nos mémoires, on ne se rappelle pas une seul fois avoir senti la désagréable odeur de cigarette dans les transports... Comme quoi, il y existe des pays qui respectent les non fumeurs.

Last week in Melbourne

Mars 2nd, 2006

Je viens de poser le pied à Melbourne. C'est la 6 ème fois que je fais la navette entre la France et l'Australie en moins de deux ans. Chaque arrivée à Melbourne me remplit d'un sentiment différent. L'excitation de la (re)découverte, le retour chez moi avec tout ce que ça implique... Cette fois encore, c'est un sentiment différent. J'ai en effet décidé depuis quelques mois que la page de ma vie a Melbourne devait se tourner, que c'est fini. Me revoila donc y revenant pour gérer la fin du bail de mon appartement. Pourtant, dans mon esprit, ma vie en Australie était finie. J'avais déjà tourné la page. Ainsi, revenir ici me fait prendre conscience de ce que je vais perdre. De ce que je n'aurais plus la chance de voir. A l'instant, dans le skybus rouge qui me ramène de l'aéroport, deux jeunes routards aussies de mon âge branchent une jeune allemande *Sandra* qui est en visa vacances travail ici. Ils se parlent comme ça. Ils se racontent leurs expériences vécues dans les semaines précédentes leurs vols pour Melbourne... Un autre mec, plus agé, intervient dans la discution quand un des jeunes parlent de ses recherches ("what kind of research are you doing ?". Le plus agé commence à discuter avec la fille en Allemand.
Ce coté pluriculturel et la facilité d'ouverture des gens va me manquer... Cette expérience est classique et courante en Australie. Ca me semble tellement loin de la station de Chatelet-les Halles.
Nocturne de Melbourne vue de Albert Park
Nocturne de Melbourne vue de Albert Park

Dans 5 jours, je quitte cette ville qui a été mon quotidien pendant presque deux années. Quand y reviendrais-je ?

Online checkin

Février 28th, 2006

Contre disant les prédictions de certains gourous de l'informatique (n'est ce pas Bill ?), Internet a facilité beaucoup de choses dans la vie de tous les jours.
Je l'avais déjà avec Cathay Pacific il y a quelques mois et je viens de le refaire avec Emirates. Sur leur site internet, on peut choisir ses places (17K et 36K sur les deux vols), ses repas quand on aime pas manger du poulet, indiquer son numéro de frequent flyer (je viens de voir que Emirates permet d'utiliser sa carte United Airlines, c'est le bon plan, ça m'évite une autre carte de fidélité), éviter de faire la queue... et elle est vraiment longue. Pays arabe oblige (no offence of course).
Ready pour les 20 heures de vol.
Online checkin
Online checkin

Sylvestre qui va commencé à peut être préparer ses affaires...